JAZZIRO

JAZZIRO
Bio

Adoubé par deux monstres sacrés du jazz et du swing latin, la légende argentine qui a marqué la France de la fin des années 70 booste le répertoire des grand(e)s de la chanson française  (Barbara, Édith Piaf, Charles Aznavour, Georges Brassens, Christophe, Léo Ferré, Serge Gainsbourg, Georges Moustaki, Charles Trenet…) à l’énergie brute des racines du folklore Argentin.

Un retour scénique d’une incroyable fraîcheur qui fait salle comble en Amérique latine depuis plus de 2 ans.

 

En scène :

Minino Garay et son set de percussions

Baptiste Trotignon et son piano à queue

Carlos El Tero Buschini et sa contrebasse

Jairo, avec sa voix, son accent, son charme

 

Procurez-vous l’album sur le site du label 10H10 :

https://www.10h10-music.com/albums/jazziro/

JAZZIRO, avec Jairo (chant), Baptiste Trotignon (piano) et Minino Garay (batterie), sera le 5 février 2019 en concert à Paris à l’Alhambra dans le cadre du « Festival Au Fil des Voix ».

Découvrez les titres du nouvel album sur www.10h10-music.com/albums/jazziro/

Pour booker les dates :
geomuseasso[@]gmail.com  +33 6 81 79 26 44

 

ou remplissez le formulaire :

 
 

 

Visionner les vidéos :

Jazziro : le quartet jazz Musiques du monde de Jairo –teaser nov 2018

LE TEASER – Mai 2015

 

Extraits de concerts…

JAZZIRO REVISITE :

Nada (José Dames / Horacio Sanguinetti)

 

Zamba Del Romero (Dúo Coplanacu)

 

Les Paradis Perdus / Les Mots Bleus (Jean-Michel Jarre / Christophe)

 

Avec Le Temps (Léo Ferré, Arr. : Monica Passos)

 

Et Maintenant (Gilbert Bécaud / Pierre Delanoë)

 

La Foule (Angel Cabral / Adapt. Michel Rivegauche pour Édith Piaf)

 

Collaborations passées de Jairo :

avec Sapho

 

avec Charles Aznavour

 

avec Sacha Distel

 

Le projet

En 2016, 25 ans après leur collaboration en France, JAIRO et MININO GARAY, tous deux originaires de la même terre de Cordoba, ont décidé de créer JAZZIRO, un spectacle dédié à leur rencontre en mêlant chanson française et folklore argentin. Pour la première fois depuis son retour en Argentine, JAIRO revient sur les scènes françaises avec un répertoire de Barbara, Édith Piaf, Charles Aznavour, Gilbert Bécaud, Georges Brassens, Jacques Brel, Christophe, Léo Ferré, Maxime Le Forestier, Serge Gainsbourg, Georges Moustaki, Claude Nougaro, Charles Trénet, Henri Salvador… Et confier les arrangements de ces chansons aux deux immenses artistes que sont MININO GARAY et BAPTISTE TROTIGNON, c’est leur apporter une musicalité nouvelle, inscrite au cœur du jazz, mais enracinée dans la matrice séculaire et terrienne du folklore argentin, pour les faire découvrir au public sous un jour nouveau. Cette voix de Cordoba autant que de Paris, sera aussi portée par un autre compère de Cordoba : le contrebassiste CARLOS « EL TERO » BUSCHINI.

BIOGRAPHIES

Si sa carrière particulièrement riche et longue débute en Argentine, c’est Paris, où JAIRO s’installe dans les années 70, qui l’a révélé. Au cours de ses 15 ans en France, il côtoie et travaille avec le nec plus ultra d’une certaine chanson française (Charles Aznavour, Gilbert Bécaud, Nana Mouskouri, Sacha Distel, Jean Guidoni, Charles Trénet…), joue dans les salles de spectacles les plus prestigieuses (notamment à l’Olympia), et touche un vaste public conquis par son talent d’auteur-compositeur-interprète, bien au-delà des frontières hexagonales. Retourné en Argentine fin des années 80, il forge une œuvre auprès de la chanson et du folklore argentin, qu’il nourrit encore aujourd’hui de sa passion pour les grands auteurs, chanteurs et paroliers français.

C’est précisément pendant le long séjour français de JAIRO que MININO GARAY quitte l’Argentine pour s’installer à Paris, et c’est en France qu’ils se rencontrent et travaillent ensemble. JAIRO fera notamment appel à MININO GARAY pour enregistrer sur son disque de folklore CRIOLLO. A Paris, où se mêlent les couleurs artistiques du monde entier, MININO GARAY est plongé dans l’explosion musicale du moment. Dès lors sa carrière se forge aux côtés des plus grands : Dee Dee Bridgewater, Mercedes Sosa, Jaime Torres, Raúl Barboza, le trio Mosalini-Beytelmann-Caratini… En quelques années passées en Europe comme percussionniste et batteur, il parvient à une signature originale, symbiotique, entre les rythmes d’Amérique Latine, d’Afrique Noire, du Maghreb et du monde du jazz. Il enregistre 6 albums sous son nom et plus de 250 en guest. Un artiste à la culture plurielle, qui a fait de la batterie, des multi-percussions et de la composition musicale son chemin de vie ; un chemin singulier et clairement impressionnant à l’image de sa personnalité : inclassable et éclectique.

BAPTISTE TROTIGNON, pianiste français né en 1974 est certainement l’un des plus spectaculaires, complets et séduisants pianistes de sa génération. En un peu plus de 20 ans de carrière, sa discographie est impressionnante, les récompenses qui lui sont atttribuées nombreuses, les collaborations artistiques particulièrement riches, et les tournées dans le monde entier soutenues. En 2012, il sort un disque étonnant et audacieux intitulé “Song Song Song” où il évoque son amour de la voix et des chansons, invitant des artistes (chanteurs et musiciens) à se joindre à lui. MININO GARAY (qu’il a d’ailleurs rencontré pour la première fois à Cordoba lors d’une de ses tournées sud-américaine) en fait partie. Artiste bouillonnant, il fait fi des frontières passant aisément du jazz, à la musique classique en passant par la chanson.

 

LINE UP JAZZIRO


JAIRO : Voix

www.jairo.com.ar


MININO GARAY : Batterie, percussion

www.mininogaray.com


BAPTISTE TROTIGNON : Piano

www.baptistetrotignon.com


CARLOS « EL TERO » BUSCHINI : Contrebasse