Actu

Rudi et Nini Flores, concert de chamamé

Rudi Flores, mi-parisien, mi-argentin mais 100% « correntino » (de la province de Corrientes dans le Nordeste argentin aux confins du Paraguay et du Brésil), a le plaisir de recevoir à Paris, pour la première fois depuis 5 ans, son frère Nini. Une jolie manière de fêter les 30 ans du duo référent de la musique de leur terre natale, le chamamé.
Rudi et Nini Flores, qui ont vécu une quinzaine d’années en France, y ont été les véritables ambassadeurs du chamamé, et de la musique argentine, consacrés en tant que tels par deux disques chez Ocora/Radio France (1994 et 2005).

Avec ses airs de Polka des salons parisiens ou de Scottisch (chotis), l’impact de la culture indienne Guarani, la mosaïque invraisemblable des migrants passés par ce nord-est à partir du 18e siècle (Juifs d’Europe centrale, Arabes, Roumains, Turcs, Polonais, Italiens, Français, Allemands, Anglais, Russes…), le Chamamé, et le style avec accordéon et guitare des Frères Flores, synthétise l’essence même du melting-pot argentin.

Véritable rénovateurs du genre, Rudi et Nini Flores intègrent à la fois la tradition et des explorations musicales du chamamé plus élaborées, laissant place à la créativité et à l’improvisation. Bien au-delà du folklorisme, en assumant leur technique époustouflante qui ouvre la musique populaire à la virtuosité, mais toujours au plus près de l’émotion, les « fabuleux frères Flores » (La Nacion, 31/01/12) ont fait entrer dans les salles de concert cette musique de bal et de festival.

S’ils sont reconnus comme « l’aristocratie du chamamé, tant pour leurs compositions que pour le raffinement de leur arrangements » (Clarin, 21/05/14), Rudi et Nini Flores sont ouverts à bien d’autres genres, et notamment au tango, dont la sophistication et la complexité musicale ont offert à Rudi matière à s’exprimer artistiquement de manière aussi intense et inventive qu’avec le chamamé. Cette relation singulière que Rudi Flores entretient avec le tango a trouvé récemment son point d’orgue dans l’édition de son premier album solo, « Tango, noche y guitarra » (geomuse/buda musique).

Rudi et Nini se présentent ce soir en quartet, dans leur répertoire de chamamé assorti de quelques surprises, avec :
Rudi Flores, guitare
Nini Flores, accordéon
Facundo Rodriguez, guitare
Fabrizio Fenoglietto, contrebasse

A NOTER: musique argentine et foot, il n’y a pas à choisir entre les deux !! Dès 22h, dans la salle adjacente de la Halle aux oliviers, retransmission de la demi-finale de la Coupe du monde sur écran géant. Gratuit, bar et restauration (réservation conseillée au 01.46.36.07.07 ou resa@labellevilloise.com).

Mercredi 9 juillet 20914
Le Club de la Bellevilloise
Entrée par la Halle aux Oliviers, 19, rue Boyer Paris XX
Tarifs : 15€, TR 12€.
Info et réservation gwen-hael.denigot@geomuse.fr

 

rudi+nini@Claire

Sign In