CYRIUS

CYRIUS
Biography

NOUVEL ALBUM

‘YOKOHAMA’

pochette125x125

(World Village [PIAS])

Sortie le 3 février 2017

En concert au Studio de l’Ermitage (Paris XXe)

Mercredi 17 mai 2017, 20h30

Guitares gouailleuses et airs de zambas, poésie ciselée et tangos iconoclastes, valses et malambos, cordes échevelées et beaux silences… Après les albums « Le sang des roses » et « La Banda », voici le voyage le plus suspendu de Cyrius, le chanteur aux semelles de vent. Au disque et à la scène !

Découvrez l’ALBUM :

(En vente chez tous les disquaires et sur toutes les plateformes de streaming et de téléchargement, Deezer, Apple Music, Spotify, etc.)

 

Cette fois, c’est l’histoire d’un voyage musical immobile. Les nouvelles compositions de Cyrius ont pris le temps de trouver l’enveloppe musicale et, à l’inverse des albums cubains, ce n’est pas dans le déplacement mais au sein des rencontres à Paris que l’histoire se fait. Alchimie, synthèse. C’est un projet de décantation, riche de multiples inspirations, de collaborations fidèles et d’incroyables rencontres, comme avec le brillant arrangeur de cordes Samuel Strouk.

En 2010, Cyrius a intégré le groupe vocal argentin « Entrevero » et s’en est suivie une série de concerts au travail vocal subtil et acéré, arrimé à une base de folklore Argentin tout en gardant la modernité et le contrepied.

Longtemps mûri, cet album est le fruit de mélodies à la recherche de mots et de territoires. Chaque pas et réflexions l’ont poussé à la maturité, comme un bon vin ou un plat mijoté avec patience, rythme 6/8 et épaisseurs des rythmiques… Chaque chanson s’est enrichie peu à peu d’essais, de recherches, autant au sein des musiciens, que de l’ instrumentarium.

Le choix des textes est une histoire de mémoire et poésie. Un poème du 16ème siècle de Louise Labé sur un rythme de Malambo. Oranie texte de Boris Bergman (autobiographie à la loupe non de Bergman, mais de Cyrius), texte sur cet étrange autre exil, ce départ familial : la guerre en Algérie qui donne un tango orientalisé, décalé, de fait. Yokohama avec le Japon : la grande passion, de Boris Bergman, cette fois. Une adaptation contemporaine et minimaliste par Boris Bergman de Gracias a la vida en français, sur un rythme de chamamé andin, un texte sur le Paris du 20ème siècle. Télescopage.

Voici donc Cyrius et… L’autre voyage.

 CYRIUS, biographie.

Avec son nom connoté mythologie persane Cyrius est chanteur, compositeur et professeur de chant (musiques actuelles / formation Studio des variétés). Né à Tlemcen (Algérie) d’une famille espagnole, il a émigré en France en 1962. Cyrius a longtemps allié geste et voix pour les autres: de Peter Brook à Ariane Mnouchkine, d’IVT le théâtre des malentendants à Archaos. Côté scènes théâtrales: le Yalta de Tchekov mis en scène par Boris Bergman, Le peau d’âne d’Ismaël Djema joué de l’hiver 2011 à 2013 au théâtre de la Madeleine à Paris ou encore pour Costa Gavras et Claude Berri, au cinéma.

Cyrius est avant tout un butineur, ce qui a forgé aussi un producteur artistique des plus original. On lui doit ces petits bijoux sonores qui continuent à courir sur les ondes comme des amulettes : La Casa de la Trova avec ses deux sœurs surgies de leur cuisine, ou la fanfare de Santiago de Cuba interprétant Les Passantes de Brassens, ou encore les joutes oratoires des gardiens de vaches nommés « Repentistas ».

Ses deux albums à lui, enregistrés à Cuba « Le sang des roses » (Sony/St George) et « La Banda » (Rue Bleue/Scalen) ont reçu un accueil chaleureux de la presse et du public et sont du genre à vivre sur le temps. On les entend toujours autant d’ailleurs sur les ondes de FIP. L’animal est lent, et c’est tant mieux car une décennie plus tard il nous revient avec de nouvelles compositions, s’inspirant cette fois du folklore argentin, des guitares gouailleuses des Milonga, des airs de chacarera, des frappes de bottes du Malambo, du chamamé et des tangos iconoclastes en français et en espagnol.

 

Découvrez le CLIP en animation de la chanson ‘MERCI A LA VIE ».

Et la VIDEO de la chanson ‘YOKOHAMA’ en ‘live’.

cyrius

 

CYRIUS EN CONCERT
au STUDIO DE L’ERMITAGE (Paris XXe)
le mercredi 17 mai 2017 à 20h30

concert cyrius

Line-up :
Cyrius : chant – guitare
Paul Collomb : violoncelle acoustique et électronique
Marisa Mercadé : bandonéon
Norbert Lucarain : percussions, human beatbox, vibraphone

Renseignements & réservations sur le site du Studio de l’ermitage.

 

CONTACT BOOKING CYRIUS & band : contact@geomuse.fr

Crédits album :

1 – Beau petit pays
Cyrius : voix lead et choeurs
Samuel Strouk : guitare
Fred Deville : violoncelle
Matyas Szandai : contrebasse
Touski : caxixi, human beatbox

2 – Oranie
Cyrius : voix lead et chœurs
Souad Asla : voix invitée
Mehdi Haddab : oud acoustique et électrique
Lalo Zanelli : piano
Gilberto Pereyra : bandonéon
Jean-Luc Arramy : contrebasse
Touski : batterie, percussions, vibraphone

3 – Cinquante-neuf
Cyrius : voix lead et chœurs
Lalo Zanelli : piano
Gustavo Gancedo : guitare
Louise Weeke : trompette et arrangement des cuivres
Gilles Sarabezolles : euphonium
Touski :batterie, human beatbox, percus, vibraphone, bass synth, synth melody

4 – Yokohama
Cyrius : voix lead et chœurs
Vincent Courtois : violoncelle
Jean-Luc Arramy : contrebasse
Gilberto Pereyra : bandonéon
Daniel Erdmann : saxophone ténor
Robin Finker : saxophone ténor
Touski : percussions, marimba, synthés

5 – Fille de glace
Cyrius : voix lead et chœurs
Touski : batterie, percussions, vibraphone, basse synthé
Lalo Zanelli : piano
Pablo Gignoli : bandonéon

6 – Merci à la vie
Cyrius : voix
Fred Deville : violoncelle
Matyas Szandai : contrebasse
Pablo Gignoli : bandonéon

7 – Forget me not
Cyrius : voix
Pablo Gignoli : bandonéon
Fred Deville : violoncelle
Matyas Szandai : contrebasse
Touski : caxixi, human beatbox

8 – Le mot
Cyrius : voix lead et chœurs
Pablo Gignoli : bandonéon
Loy Ehrlich : gumbri et gumbass
Touski : batterie/percussions/vibraphone/human beatbox/guimbardes

9 – Rue de la mare
Cyrius : voix
Jean-Luc Arramy : contrebasse
Gilberto Pereyra: bandonéon
Touski : percussions/vibraphone/synthé

10 – Miss milonga
Cyrius : voix
Vincent Courtois : violoncelle
Daniel Erdmann : saxophone tenor
Robin Finker : saxophone tenor
Loy Ehrlich : gumbass
Pablo Gignoli : bandonéon
Touski : batterie/human beatbox/percus/claviers/vibraphone

11 – Baise m’encor
Cyrius : voix
Vincent Courtois : violoncelle
Jean-François Pauvros : guitare électrique (archet)
Touski : percussions

Crédits production :
Enregistrement et mixage: Philippe Teissier du Cros au studio Boxon.

Arrangements: Norbert Lucarain dit Touski et Cyrius (Oranie, Cinquant-neuf, Yokohama, Fille de glaceLe motRue de la mare et Miss Milonga), Samuel Strouk (Merci à la vieBeau petit pays, et Forget me not), Vincent Courtois, Jean François Pauvros et Cyrius (Baise m’encor).
Arrangement saxophones et violoncelle sur Yokohama, et Miss Milonga : Vincent Courtois

Enregistrement batteries, percus et synthés: Touski au studio Furibard.

Enregistrement voix: Alain Cluzeau et Touski au studio Champvoy

Enregistrement piano: Fabrizio Fenoglietto (sur Oranie et Fille de glace) au studio Gaucho.

Enregistrement guitares: Michel Zacha (sur Cinquante-neuf) au studio Bingalozac.

Enregistrement trompette et euphonium: Gilles Sarabezolles au studio Des 3 bornes.

Atelier de réalisation: Norbert “Touski” Lucarain, Cyrius Martinez et Emmanuelle Honorin.

Masterisation: Raphael Jonin (JRAPH i.n.g)

Enregistrements du 16 au 19 juin 2014 et du 12 au 14 janvier 2015.

 

 

Vidéos des premiers albums de Cyrius sur musicme et sur YouTube.

 

 

 

 

Sign In